News

Formulaire du programme de bourses Autochtones

Informations requises pour postuler au programme de bourses d'études

Information du candidat:

  • Prénom
  • Nom de famille
  • Email
  • Téléphone
  • Pays de résidence
  • Nationalité (peut être plus d’une)
  • À quel groupe Autochtone appartenez-vous ?
  • Genre (Femme/Homme/ Je préfère ne pas le dire)
  • Année de naissance

Information de candidature

Opportunité pour laquelle vous postulez (sélectionnez-en une seule) :

  1. Jeunes Praticiens Autochtones
  2. Leadership Autochtone et Réseautage
  3. Capacité Autochtone
  4. Bourse de Développement Entrepreneurial

Date à laquelle vous êtes disponible pour commencer :

Evaluez votre niveau dans les langues ci-dessous : (Natif/Courant/Bon/ Débutant/ Aucun)

  • Anglais
  • Espagnol
  • Français
  • Portugais

Soumettre le(s) fichier(s) de présentation et de motivation :

Soumettre 2 lettres de référence d’Organisations de Peuples Autochtones :

Comment avez-vous entendu parler de cette bourse ?

News

Bourse de Développement Entrepreneurial

Pour ce premier tour du fonds Ancestral Seeds, les propositions seront reçues de jeunes entrepreneurs Autochtones

Pour ce premier tour du fonds Ancestral Seeds, les propositions seront reçues de jeunes entrepreneurs Autochtones de quatre régions différentes du monde : Afrique, Asie, Amérique du Sud et Méso-Amérique qui ont déjà participé à des programmes ou des projets mis en œuvre par les partenaires de l’USAID dans le pays où ils postulent. Ces informations sont vérifiables. Ce sous-programme a deux composantes : 

1. Compétences et connaissances entrepreneuriales Autochtones

Visant à renforcer les capacités des jeunes entrepreneurs Autochtones et des jeunes gestionnaires d’entreprises traditionnelles Autochtones afin de promouvoir et de consolider leurs initiatives et de générer un plus grand impact dans leurs communautés. Ce renforcement se fera par le biais d’un programme d’accompagnement à l’entrepreneuriat et à la gestion d’entreprise.

2. Investissement d’accélération Autochtone

Destiné aux entrepreneurs et aux entreprises Autochtones, qui contribuera à leur développement autonome à long terme et à l’autosuffisance Autochtone grâce à de petits fonds d’amorçage. Chacune des entreprises sélectionnées recevra 3 000 USD, qui devront être exécutés dans les 6 mois suivant l’obtention du soutien, conformément à leur plan d’affaires Autochtone. 

Les jeunes entrepreneurs Autochtones, âgés de 18 à 30 ans, pourront postuler à ce programme. Les entrepreneurs Indigènes qui souhaitent postuler doivent travailler dans les secteurs économiques suivants : 

  • Foresterie et services écosystémiques 
  • Agriculture, agroforesterie ou élevage 
  • Le secteur industriel, qui peut inclure les tissus, l’artisanat, les produits agricoles transformés, entre autres produits similaires. 
  • Le secteur des services, qui peut inclure le tourisme durable, les services financiers, les soins de santé, entre autres activités similaires. 
  • Technologie, éducation et communications.  
  • Économie culturelle ou économie orange. 

Les jeunes entrepreneurs Autochtones peuvent faire partie d’un ou de plusieurs secteurs économiques. Il est recommandé d’aborder plusieurs thèmes transversaux tels que ceux mentionnés dans la dernière section. Chacune des entreprises sélectionnées fera l’objet d’une vérification auprès de l’opérateur de l’USAID au programme ou au projet duquel elle a précédemment participé.  

Le format pour soumettre votre proposition doit inclure les éléments suivants :

Les propositions peuvent être soumises sous différents formats (vidéo, document pdf, présentation de diapositives, entre autres), en répondant aux sections suivantes :  

INFORMATIONS GÉNÉRALES : Titre de l’initiative, pays/province/communauté de mise en œuvre, secteur économique et thèmes transversaux auxquels elle s’applique. Y compris une lettre d’une organisation de Peuples Autochtones soutenant l’initiative.  

QUOI ? Décrivez l’esprit d’entreprise et son impact sur la communauté. Veuillez inclure le nombre de familles qui pourraient bénéficier de la proposition.  

QUI ? Décrivez l’organisation interne de l’entreprise, l’année de création, les coordonnées, les actifs. Les promoteurs doivent identifier leurs besoins en matière de développement organisationnel et autres besoins techniques pour renforcer leur entreprise.  

POURQUOI ? Expliquez pourquoi cet entrepreneuriat devrait être choisi. Mentionnez le résultat attendu 

COMMENT ET QUAND ? Expliquez comment l’investissement sera utilisé, comment il contribuera à l’autodéveloppement et à l’autonomie des Autochtones, et quand il sera exécuté. Budget et calendrier d’exécution.  

News

La Fondation Indigène FSC favorise les solutions liées aux Peuples Autochtones lors de la COP 27

On a renforcé les alliances avec les Peuples Autochtones et pour eux pour combattre et atténuer la crise climatique mondiale.

portait indigenous woman of the world - COP27

Sharm, El Sheik, Égypte. La Fondation Indigène FSC (FSC-IF) a participé à la 27ème édition du Sommet des Nations Unies des Parties sur le Changement Climatique (COP 27) tenu du 6 au 18 novembre 2022 à Sharm El Sheikh, en Egypte. 

En raison de l’importance des Peuples Autochtones, de leurs territoires et de leurs connaissances et pratiques traditionnelles pour la conservation des forêts, de la biodiversité et des ressources, la Fondation Indigène FSC a mis en place des événements destinés à la reconnaissance des Peuples Autochtones comme agents de changement et acteurs principaux des solutions globales à la crise climatique.

La Fondation Indigène FSC a également encouragé la collaboration multisectorielle, la recherche de partenariats et le rassemblement de différentes parties prenantes dans le but d’identifier et de promouvoir des solutions liées aux Autochtones pour faire face aux défis mondiaux.

De plus, nous cherchons à autonomiser une nouvelle génération de dirigeants Autochtones qui stimulent l’action climatique Autochtone afin de combattre les défis du changement climatique et de déterminer un plan d’action différent pour l’avenir de la planète.

De la proposition à l’action directe

Ci-dessous se trouve un résumé des principaux événements prévus au programme.

Événement Parallèle: De L’engagement de 1,7 milliard à l’action: Un Programme Autochtone Africain pour la Mise en œuvre de Solutions Climatiques dirigées par les Autochtones et de Financement Autochtone

portait participants of side event Side Event: From 1.7 Billion Commitment To Action: An African Indigenous Agenda for the Implementation of Indigenous-Led Climate Solutions and Indigenous Financing - COP27

La Fondation Indigène FSC et ses alliés en Afrique, le Comité de Coordination des Peuples Autochtones d’Afrique (IPACC) et le Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Écosystèmes Forestiers en Afrique Centrale (REPALEAC), ont co-organisé un événement parallèle le 8 novembre dans le Pavillon Autochtone à la COP 27 pour discuter le Plan de Financement Autochtone proposé par le Forest Tenure Funders Group (FTFG) qui sera mis en œuvre en Afrique dans le cadre de la continuation de l’engagement de 1. 7 milliards de dollars pour les Peuples Autochtones, qui avait été annoncé à la COP26.

Ce plan est considéré comme un pilote qui déterminera la mise en œuvre de ce mécanisme à l’échelle mondiale.

“Toute solution à la crise climatique doit inclure les Peuples Autochtones en tant que partenaires actifs.Nous sommes ici pour chercher des solutions et travailler ensemble.”
Francisco Souza, Directeur Général de la Fondation Indigène FSC.

Événement Parallèle: Mise en place d’un Mécanisme Multisectoriel avec les Peuples Autochtones en vue de la mise en œuvre le l’engagement de 1,7 milliard pour la Conservation des Forêts

participants of side event Building a Multisectoral Mechanism together with Indigenous Peoples towards the Implementation of the 1.7 Billion Pledge for Forest Conservation - COP27

L’Agence américaine pour le développement international (USAID) et la Fondation Indigène FSC ont co-organisé cet événement parallèle, tenu le 16 novembre au US Center, pour discuter de la manière dont le changement climatique affecte de manière disproportionnée les Peuples Autochtones et identifier les moyens d’intégration et de collaboration avec les Peuples Autochtones pour atteindre des objectifs communs et avancer dans la mise en œuvre du Forest Tenure Pledge.

Les panélistes ont conclu que le financement du climat doit atteindre directement les Peuples Autochtones et les communautés locales, il sera nécessaire de développer et de convenir de mécanismes transparents et efficaces, non seulement déterminés par les donateurs et les partenaires mais également en accord étroit avec les Peuples Autochtones et les communautés locales.

“Aucun nous ne parle des impacts climatiques, nous les vivons directement. Il est préférable de concentrer notre énergie sur la manière dont nous pouvons le résoudre et ramener l’espoir chez nous.”
Hindou Oumarou Ibrahim, membre du conseil du AFPAT et de la FSC-IF.

Événement Parallèle: Les Femmes Autochtones mènent L’agenda sur le Changement Climatique à partir de leurs Connaissances Ancestrales et de leurs Pratiques Traditionnelles

participants of side event Indigenous Women Leading the Climate Change Agenda from their Ancestral Knowledge and Traditional Practices - COP27

Le 11 novembre, à la Green Zone de la COP 27, des femmes Autochtones d’Afrique, de Méso-Amérique et d’Amérique du Sud ont présenté des exemples locaux qui expliquent pourquoi les femmes Autochtones sont des agents clés qui mènent les programmes pour combattre le changement climatique grâce à leurs connaissances ancestrales et leurs pratiques traditionnelles. L’événement était organisé par la Fondation Indigène FSC (FSC-IF), la Coordinatrice des Femmes Dirigeantes Territoriales de l’Alliance Mésoaméricaine des Peuples et des Forêts (AMPB), l’Alliance Globale des Communautés Territoriales (GATC), et TINTA.

Les femmes, les jeunes et les filles Autochtones ont été affectés de manière disproportionnée par le changement climatique, même s’ils utilisent, gèrent et conservent des territoires communautaires qui représentent plus de 50 % des terres de la planète.

“Les connaissances traditionnelles des femmes Autochtones représentent une partie de la solution
Fany Kuiru du OPIAC.

Evénement du Centre de Développement des Capacités: Intégrer les Peuples Autochtones dans le Processus des CDN par le Développement des Capacités

participants of side event Integrating Indigenous Peoples into the NDC Process through Capacity Development - COP27

Tenu le 16 novembre au Centre de développement des capacités de la COP 27, cet événement a servi de base pour discuter des stratégies clés qui favorisent le développement des capacités des Peuples et des communautés Autochtones pour promouvoir ainsi leur participation et leur contribution aux initiatives et aux projets visant à atteindre les objectifs des Contributions Déterminées au niveau National (CDN).

Pour cet événement, la Fondation Indigène FSC, l’Alliance Mésoaméricaine des Peuples et des Forêts (AMPB), l’Association pour la Recherche et le Développement Intégral (AIDER), et Ecosphere+ ont réuni un groupe d’experts pour mettre en évidence des cas au Costa Rica et au Pérou où les communautés Autochtones participent effectivement aux marchés du carbone, et discuter des stratégies clés pour le renforcement des capacités des Peuples et des communautés Autochtones. 

La FSC-IF cherche à élever les contributions des Peuples Autochtones à la protection de la Terre Mère, afin d’être reconnus comme des fournisseurs de solutions inclusives, holistiques et culturelles axées sur la diversité dans les changements globaux

Les mécanismes doivent être participatifs et élaborés avec les Peuples et les dirigeants Autochtones. Il est important de disposer d’informations avant de prendre des décisions qui impliquent nos territoires et nos ressources.
Berlin Diques, Organisation régionale AIDESEP Ucayali (ORAU)

La Fondation Indigène FSC établit des partenariats avec les Peuples Autochtones et pour eux autour du monde

Les solutions à la crise climatique nécessitent la collaboration de différents secteurs, en particulier des Peuples Autochtones, qui depuis des milliers d’années sont les fournisseurs de solutions en lien avec la nature.

C’est ainsi que la Fondation Indigène FSC s’engage auprès de différents secteurs pour identifier et promouvoir des solutions Autochtones aux défis mondiaux. Lors de la COP 27, on a signé des Protocoles d’Entente avec le Réseau des Communautés Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers en Afrique Centrale (REPALEAC), le Comité de Coordination des Peuples Autochtones d’Afrique (IPACC), le Programme de Développement des Peuples Ogiek, et Health in Harmony pour faire avancer les solutions dirigées par les Autochtones, les droits des Peuples Autochtones, et l’auto-développement des Autochtones.

News

La Fondation Indigène du FSC établit des partenariats avec et pour les Peuples Autochtones du monde entier

La Fondation Indigène du FSC établit des partenariats avec et pour les Peuples Autochtones du monde entier

Les solutions à la crise climatique nécessitent la collaboration de différents secteurs, en particulier des Peuples Autochtones, qui sont depuis des milliers d’années les fournisseurs de solutions fondées sur la nature. 

C’est pourquoi la Fondation Indigène du FSC s’engage auprès de différents secteurs pour identifier et promouvoir des solutions Autochtones aux défis mondiaux. Lors de la COP27, nous avons signé des protocoles d’accord avec le Réseau des communautés autochtones et locales pour la gestion durable des écosystèmes forestiers en Afrique centrale (REPALEAC), le Comité de coordination des peuples autochtones d’Afrique (IPACC), le Programme de développement des peuples Ogiek et Health in Harmony pour faire progresser les solutions dirigées par les Autochtones, les droits des Peuples Autochtones et l’auto-développement des Autochtones. 

Promouvoir les droits et l’auto-développement des Peuples Autochtones en Afrique 

La FSC-IF forme des partenariats stratégiques dirigés par, pour et avec les Peuples Autochtones d’Afrique en collaborant avec REPALEAC, IPACC et le programme de développement des peuples Ogiek. 

Le REPALEAC est une organisation sous-régionale de la société civile avec des réseaux nationaux actifs au Burundi, au Cameroun, au Congo, au Gabon, en Guinée équatoriale, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en République du Tchad et au Rwanda. Le REPALEAC et ses organisations membres agissent pour défendre les droits des Peuples Autochtones et Communautés Locales ainsi que pour protéger la durabilité des écosystèmes auxquels ils sont intimement liés et dont dépend leur survie. 

La FSC-IF et le REPALEAC ont établi un plan de travail conjoint axé sur le développement des capacités des organisations membres du REPALEAC ; la participation aux décisions concernant l’accès aux terres, aux forêts et aux ressources naturelles et leur gestion durable ; et la promotion et le renforcement des économies Autochtones. 

IPACC est un réseau de 135 organisations de Peuples Autochtones dans 21 pays africains, dont le siège est au Cap, en Afrique du Sud, ce qui en fait le plus grand réseau de Peuples Autochtones au monde. Il a été fondé pour s’attaquer aux problèmes les plus urgents auxquels sont confrontés les Peuples Autochtones d’Afrique, notamment les violations des droits de l’homme, la discrimination juridique et sociale systématique, l’exclusion du processus décisionnel et l’économie politique. 

La FSC-IF et l’IPACC ont élaboré un plan de travail visant à renforcer les capacités des membres de l’IPACC en matière de droits des femmes et des jeunes en matière de recherche et de documentation numérique ; à aider les membres de l’IPACC à élaborer une stratégie d’intégration de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des Peuples Autochtones (UNDRIP), à aider les membres de l’IPACC à mener une étude sur l’opérationnalisation du CLIP (Consensus Libre, Informé et Préalable) dans les territoires Autochtones et à faciliter le développement de partenariats avec des institutions universitaires et de recherche.

L’Ogiek Peoples Development Program (OPDP) est une organisation kenyane de défense des droits de l’homme qui se consacre à la promotion, à la protection et à la défense des droits des Peuples Autochtones. Elle a été créée par des anciens, des leaders d’opinion et des professionnels Ogiek après que des injustices historiques de longue date aient privé la communauté Ogiek de ses droits en tant que citoyens kenyans. 

L’OPDP et la FSC-IF travailleront ensemble pour promouvoir les droits et l’auto-développement des Peuples Autochtones en Afrique, en reconnaissant les contributions des Peuples Autochtones à la protection de la forêt, l’importance de leurs connaissances traditionnelles, la sauvegarde des cultures et le respect du rôle des femmes dans la région. 

Un partenariat mondial pour développer les solutions Autochtones  

Fondée sur l’écoute radicale, Health In Harmony est une organisation de conservation de la forêt tropicale qui aborde de manière holistique la santé des personnes, des écosystèmes et de la planète. Sa mission est d’inverser la déforestation de la forêt tropicale humide afin de mettre un terme à la crise de la nature et du climat.

Ensemble, nous travaillerons à la réalisation d’objectifs communs par, pour et avec les Peuples Autochtones, sur les thèmes des forêts, du changement climatique, des économies Autochtones, du développement du leadership et des capacités Autochtones, des mécanismes financiers Autochtones et des nouvelles opportunités de financement. Nous explorerons également l’utilisation d’outils tels que Radical Listening et Rainforest Exchange pour faciliter les solutions conçues par les Autochtones pour le climat, la biodiversité et le bien-être humain.    

Si vous souhaitez devenir un partenaire stratégique de la FSC-IF, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : fsc.if@fsc.org. 

1 2 3